Nos Engagements

L'engagement Sociétal

Fondation Thérapie Génique

Bessé soutient depuis de très nombreuses années le développement de ce qui était un pari médical il y a 20 ans et qui aujourd’hui devient une classe nouvelle de médicaments aux mécanismes d’actions révolutionnaires. La thérapie génique ou autrement dit, le traitement par les gènes est aujourd’hui en passe de devenir ce qu’a été l’avènement des antibiotiques dans les années 30.
À cet égard, 2017 a été une année charnière pour la thérapie génique puisque des enfants atteints d’amyotrophie spinale, une maladie génétique gravissime et systématiquement mortelle pendant la petite enfance ont été traités avec un taux de succès impressionnant. Ce premier essai spectaculaire va être étendu en 2018 à un nombre d’enfants plus importants pour confirmer cette efficacité. En 2017, la thérapie génique a également permis pour la première fois de traiter des leucémies infantiles ou adultes. Les résultats là aussi sont spectaculaires avec disparitions d’importantes tumeurs seulement quelques semaines après thérapie génique.
Le laboratoire de thérapie génique au CHU de Nantes que Bessé soutient au travers d’une Fondation est un acteur important en Europe et aux US dans le développement de ces nouveaux traitements.

Pour plus d'informations, consultez le site du Laboratoire de Thérapie Génique

«L’usage des gènes comme principe actif de ces nouveaux médicaments trouve des applications dans les maladies génétiques mais également dans les maladies acquises comme le cancer ou la maladie de Parkinson.»

Philippe Moullier, Directeur de Recherches à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM)

Agence du Don en Nature

Apporter une solution puissante et efficace au gaspillage tout en luttant contre la précarité matérielle, c’est le défi relevé par l’Agence du Don en Nature. L’ADN collecte les invendus non alimentaires (hygiène, vêtements, produits pour la maison…) auprès d’une centaine d’entreprises responsables et les redistribue aux plus démunis en France, via une plateforme logistique et numérique.

Reconnue innovation sociale et digitale par le label « La France s’engage », ADN redistribue chaque semaine pour 600 000 € de produits neufs, nécessaires pour vivre dignement.

En septembre 2017, l’ADN lançait une campagne de sensibilisation autour de produits emblématiques du quotidien afin d’interpeller le grand public sur la difficulté à se les procurer pour les neuf millions de personnes en France vivant sous le seuil de pauvreté.

Les passants étaient invités, dans les lieux publics, à photographier ou se photographier avec un produit du quotidien surdimensionné et à partager sur les réseaux sociaux avec le #ADNFRANCE. À chaque partage, les entreprises partenaires de l’opération s’étaient engagées à faire un don.

Bessé, partenaire de l’ADN depuis 2010, a joué le jeu, notamment en disposant un nounours et un cartable dans ses bureaux nantais et parisien, afin que ses collaborateurs puissent participer activement à cette campagne.

Pour plus d'informations, consultez le site de l'Agence du Don en Nature

« Le moteur de l’ADN se situe dans sa recherche constante de nouveaux projets pour améliorer qualitativement et quantitativement son impact. L’innovation numérique, sociale et économique est au cœur de nos enjeux, et cela tout au long de l’année ! C’est cela, la force de notre modèle. »

Stéphanie Goujon, Directrice Générale de l’ADN.

Le mécénat Sportif

Fischer Jauvin Sailing Team

Au-delà de l’engagement de Bessé auprès des jeunes talents dans son propre métier, cet engagement se traduit également, depuis trois ans, par un soutien de la jeune équipe de sportifs de haut niveau en 49er, composée de Kévin Fischer et Yann Jauvin.

Début 2018, Kévin Fischer et Yann Jauvin ont fait leur entrée dans l'équipe de France. Ils sont très heureux de pouvoir intégrer cette équipe et courir sous ses couleurs.

Leur prochain objectif : Les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 ! La médaille pour les jeux de Tokyo reste l’ambition première de leur projet commun. Ils n’oublient pas non plus les Jeux Olympiques de 2024… savoir qu’ils auront lieu en France les galvanise.

C’est avec enthousiasme que Bessé les accompagne dans la poursuite de leurs objectifs.

Découvrez la page Facebook de la team

« Organisation, travail et rigueur sont nos maîtres mots. Nous souhaitons également mettre l’humain au centre de notre projet en développant notre mental et notre communication. »

La Mini d'Amélie

Bessé a pris goût à la voile et a décidé d’accompagner une sportive cette fois-ci : Amélie Grassi. Cette jeune femme de 23 ans diplômée de droit social navigue depuis son enfance en voile légère au niveau national et international et souhaite désormais découvrir le large.

Amélie s’apprête désormais à affronter l’océan Atlantique en concourant à la Mini Transat 2019, comme sa maman avant elle.

La compétition invite ses participants à traverser un océan en course solitaire, sans assistance ni moyens de communication, à bord d’un mini bateau de 6 mètres 50. La 22ème édition s’élancera de La Rochelle pour arriver aux Petites Antilles, en passant par les Canaries. C’est un périple de plus de 4500 miles qui attend Amélie.

Bessé est fier d’accompagner cette future championne dans ce nouveau projet.

Découvrez la page Facebook de la mini d'Amélie

« De l’expérience acquise dans l’univers de la course au large, des milles parcourus sur différents bateaux et de ma formation juridique, est né ce nouveau défi : construire mon propre projet et me lancer à l’assaut de l’océan Atlantique. »