Vous pouvez faire votre recherche en écrivant vos mots-clés dans la barre de recherche ci-dessus. Nous chercherons pour vous les résultats, classés par pertinence.
Il n'y a aucun résultat pour votre recherche.
Fermer

L'engagement médical

L'INSTITUT CURIE

Précurseur dans la numérisation des dossiers médicaux, l'Institut Curie possède depuis les années 2000 l'une des bases de données médicales et scientifiques les plus importantes de France et d'Europe dans certains domaines. Avec notre soutien, l'Institut a la possibilité de franchir un cap supplémentaire, grâce au développement de nouveaux outils et infrastructures permettant l'intégration et l’analyse de ces données médicales grâce à l'Intelligence Artificielle au bénéficie des patients.

L'objectif : déterminer les meilleures options thérapeutiques possibles et améliorer les protocoles et les traitements.

Dans le cadre du projet Big Data, nous accompagnons l’Institut Curie pour la 3ème année, notamment pour la construction du Curie Data Resource. Cette plateforme d’intégration multimodale rassemble les données cliniques et de recherche et gère des espaces virtuels et dynamiques mis à disposition des chercheurs pour nourrir et accélérer leurs projets et leur permettre d’avancer sur le chemin de la médecine de précision en oncologie.

Grâce au ‘machine learning’ il est possible de mieux comprendre chaque tumeur, de mieux les classer, les regrouper, de prédire leur évolution, leur pronostic et de décider du meilleur traitement adapté à chaque cas. Ces derniers mois, ont permis le développement du recueil et de l’utilisation des données cliniques des patients en temps réel afin de nourrir la recherche, de la rendre plus rapide et efficace notamment en établissant la véritable efficacité d’un traitement sur une population de patients, d’améliorer les prises de décisions cliniques et d’optimiser les parcours de soins.

Pour plus d'informations, consultez le site de l'Institut Curie

ImageCurie
Institut Curie
Institut Curie

FONDATION THÉRAPIE GÉNIQUE

Bessé soutient depuis de très nombreuses années le développement de ce qui était un pari médical il y a 20 ans et qui aujourd’hui devient une classe nouvelle de médicaments aux mécanismes d’actions révolutionnaires. La thérapie génique ou autrement dit, le traitement par les gènes est aujourd’hui en passe de devenir ce qu’a été l’avènement des antibiotiques dans les années 30.

L’année 2020 a été marquante à bien des égards pour le Laboratoire de Thérapie Génique Translationnelle des Maladies Génétiques. Dans le cadre de la crise sanitaire liée à la  COVID-19, le laboratoire a été sélectionné par le ministère de la Santé pour faire partie de la réserve des structures de recherche habilitées à effectuer les tests PCR. Les équipes ont poursuivi par ailleurs leurs développements en thérapie génique avec des premiers tests d’un nouveau médicament pour la maladie oculaire cécitante de Stargardt plus que prometteurs.

L’année 2020 a également connu une autorisation de lancement d’un nouvel essai clinique pour la maladie musculaire de Duchenne, pour lequel le laboratoire a mené plus de 9 ans d’études précliniques.

Enfin, la labellisation du laboratoire par l’État en juillet en tant qu’intégrateur industriel en thérapie génique a été une reconnaissance nationale majeure de l’expertise des équipes qui sont déjà sur le pont pour de nouveaux développements de médicaments.

Pour plus d'informations, consultez le site du Laboratoire de Thérapie Génique

Thérapie Génique
Thérapie Génique
Thérapie Génique

L'engagement Sociétal

L'AGENCE DU DON EN NATURE

Apporter une solution puissante et efficace au gaspillage tout en luttant contre la précarité matérielle, c’est le défi relevé par l’Agence du Don en Nature. L’association collecte les invendus non alimentaires (hygiène, vêtements, produits pour la maison…) auprès d’une centaine d’entreprises responsables et les redistribue aux plus démunis en France, via une plateforme logistique et numérique.

En 2020, l’Agence du Don en Nature (ADN) poursuit son développement et rassemble aujourd’hui plus de 200 entreprises (industriels et distributeurs) et 1000 associations partenaires.

Un nouveau cap a été franchi cette année dans la lutte contre le gaspillage non alimentaire et l’exclusion, avec la promulgation de la Loi AGEC, qui reconnaît le don de  produits à des associations comme une solution privilégiée pour les invendus des  entreprises.

Dans ce contexte, et afin d’accompagner l’accélération de ses activités, l’ADN a ouvert son 1er entrepôt-école dans les Hauts-de-France. Cette création a permis d’apporter des solutions concrètes et immédiates face à l’explosion des demandes de produits
de nécessité courante des associations très fortement touchées par la crise sanitaire. Plateforme logistique innovante, l’entrepôt-école permet également de prolonger la mission sociale de l’ADN, en formant sur place des dizaines d’apprenants se destinant
aux métiers de la logistique.

2020 fut aussi ponctuée par d’autres opérations à fort impact auprès des plus démunis : la Rentrée Solidaire, à l’occasion de laquelle 330 000 produits ont été redistribués à des enfants afin qu’ils appréhendent ce moment de l’année avec sérénité ; ou encore  l’opération #HygienePourToutes, lancée en octobre avec le soutien de la région Île-de-France et du Ministère des Solidarités et de la Santé, pour redistribuer 1 300 000  produits d’hygiène féminine.

Pour plus d'informations, consultez le site de l'Agence du Don en Nature

ADN-CDC-CoeurdeFemmes-BVanderMaar-HD-4146.jpg
©AgenceDuDonEnNature_2019.jpg
IMG_9303.JPG

SIMON DE CYRÈNE

Bessé soutient depuis début 2021 l’association Simon de Cyrène et notamment les trois maisons partagées de Nantes, ouvertes en janvier 2019.

La vocation de l’association est de permettre à chacun de retrouver un chemin de vie et d’épanouissement fondé sur une conviction : le sens de la vie se trouve dans la relation à l’autre. Une société est forte de la place qu’elle donne aux plus fragiles. Les personnes en situation de handicap humanisent la société. Elles nous invitent à oser une relation fondée sur la confiance, l’entraide, la solidarité. Une relation dont personne n’est exclu et qui fonde une société inclusive et fraternelle.

Trois maisons ont été construites sur le site de « La Civelière » dans les quartiers sud de Nantes. Elles ont été pensées pour accueillir au total 24 résidents en situation de handicap et 17 assistants de vie. Dans ce lieu de partage, des personnes accidentées de la vie qui aspirent à plus de lien social, peuvent construire un nouveau projet de vie et être stimulées pour développer leur autonomie dans leur vie quotidienne. Les assistants de vie, souvent jeunes, développent leurs talents et apprennent, par la réciprocité, qu’un monde où la fragilité est accueillie est plus humain.

Pour plus d'informations, consultez le site de Simon de Cyrène

60 000 REBONDS

Bessé souhaite s'engager et soutenir 60 000 Rebonds, une association qui aide les entrepreneurs post-liquidation à sortir de l’isolement et les accompagne afin de rebondir vers un nouveau projet professionnel.

L’association 60 000 Rebonds accompagne ces entrepreneurs dans 38 villes. Grâce à l’accompagnement de bénévoles et de professionnels, les entrepreneurs vont  reconstruire leur socle personnel, comprendre les raisons de leur liquidation et mettre en place un nouveau projet professionnel, salarial ou entrepreneurial.

Dans le Grand-Ouest, pour 2020 ce sont près de 115 entrepreneurs qui ont été  accompagnés par 200 bénévoles. L’année 2020, marquée par la crise sanitaire, les a conduits à basculer leur accompagnement en mode digital. Leur programme habituel de manifestations n’a pu être totalement réalisé mais un bel événement, réalisé avec le Medef et la BNP dans le cadre du Village Vendée Globe a permis de réunir une centaine d’entrepreneurs et de mettre en avant le rôle de l’association, ainsi que de contribuer à changer le regard des participants sur l’échec.

Pour plus d'informations, consultez le site de 60000 Rebonds

 

60000
60000
60000

SNSM

La SNSM est un acteur majeur de la sécurité en mer dont les 3 missions sont : sauver, former et prévenir.

En 2020, les Sauveteurs en Mer, de France métropolitaine et d’outre-mer sont restés opérationnels, prêts à intervenir à tout moment. Même si leur mission première est la sauvegarde de la vie humaine en mer, leurs compétences en secourisme les rend également compétents à terre. Les Sauveteurs sont donc mobilisés pour participer à la lutte contre la COVID-19 en aidant le personnel soignant, les pompiers, les personnes plus fragiles et plus généralement tous nos concitoyens.

La crise sanitaire a également impacté le calendrier de mise en oeuvre du programme « Nouvelle Flotte » : réunions de travail à distance, mise à l’arrêt des activités de production
du chantier et de ses fournisseurs, le maître d’oeuvre et l’équipe de programme SNSM ont dû s’adapter aux contraintes de la situation. Le premier navire de la nouvelle flotte devrait être finalisé en mai 2021.

Pour plus d'informations, consultez le site de la SNSM

SNSM 1
SNSM 2
SNSM 3

FONDATION BELEM

La Fondation Belem est née en 1979 pour faire vivre le trois-mâts Belem. Elle mène une mission d’intérêt général : accueillir à quai le plus grand nombre possible de visiteurs et scolaires et permettre au plus grand nombre de navigants possible d’expérimenter à la mer la vie d’un matelot comme au 19ème siècle, dans les conditions de sécurité du 21ème siècle.

Mais au printemps 2020, le raz de marée COVID -19 a englouti les 26 navigations  programmées par la fondation, relégué le navire à quai à Saint-Nazaire et renvoyé à la  maison équipage et navigants. Il a bien fallu se rendre à l’évidence : le Belem est tout sauf un lieu de distanciation sociale. La fondation n’a pas pu le faire naviguer en 2020. Mais elle a organisé un grand concours d’écriture inspiré du Belem, ouvert à tous, présidé par Yann Queffélec et publié un recueil des 15 meilleurs textes : Une vague de mots pour naviguer.

Bessé est mécène du trois-mâts et membre du Cercle Nantes Entreprises Belem.

Belem 1
Belem 2
Belem 3

Le mécénat sportif

KÉVIN FISCHER

Au-delà de l’engagement de Bessé auprès des jeunes talents dans son propre métier, cet engagement se traduit également par un soutien du jeune sportif de haut niveau en 49er Kévin Fischer.

Malgré sa blessure fin 2019, Kévin Fischer se qualifie en début d’année 2020 en tant que réserviste et partenaire d’entrainement privilégié du sélectionné pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2021. Une aventure que Kévin vit aux côtés d’un nouveau partenaire, Noé Delpech, également athlète de l’équipe de France et classé 5ème lors des derniers JO en 49er. Ensemble, ils testent leur duo et préparent intensivement les régates de 2021 avec pour ultime objectif, celui de participer aux JO de Paris 2024.

C’est avec enthousiasme que Bessé l'accompagne dans la poursuite de ses objectifs.

Découvrez la page Facebook de Kévin

 

c17d6267-9471-4143-a923-74d85eecbc6b.jpg
Kevin Fischer 2
d637bf90-8dd3-4f17-8732-46d35145dae5.JPG

AMÉLIE GRASSI - NAVIGATRICE

Bessé a pris goût à la voile et a décidé d’accompagner une autre sportive : Amélie Grassi.

Après un diplôme de juriste obtenu à l’Université Panthéon-Assas, Amélie Grassi, 25 ans navigue depuis son enfance en voile légère au niveau national et international et souhaite découvrir le large.

Son objectif depuis 2 ans, c’est une traversée de l’atlantique en solitaire. C’est le 5 octobre 2019, après plusieurs reports de départ à cause de la météo, qu’elle s’est lancée dans La Mini-Transat La Boulangère à bord de son voilier Pogo3 appelé Tyrion de 6.50 m aux couleurs d’Action Enfance. Elle est arrivée bien préparée sur cette Mini notamment grâce à l’expérience de Loïck Peyron qui l’a emmené avec lui sur la Sardinha Cup en Figaro 3. Après plusieurs péripéties dont une pièce qui a cédé au départ de la 2ème étape, Amélie s’est classée 8ème après une remontée spectaculaire de 50 places !

Bessé est fier d’accompagner Amélie dans ses aventures sportives.

Découvrez la page Facebook d'Amélie

Amélie
Amélie
Amélie